Vous êtes ici : Accueil FRRecherche et InnovationRecherche et InternationalisationChercheursIDHES

CHAIBI Olivier

Professeur agrégé

Publié le 23 mars 2015 Mis à jour le 11 juillet 2017
Discipline d'enseignement
Histoire-Géographie

Section CNU de la thèse
22

Laboratoire de rattachement
Institutions et Dynamiques Historiques de l’Economie et de la Société (IDHES)

Domaine de recherche du laboratoire
Travail, Savoirs, Formation professionnelle

Université : Paris 1
Statut : UMR 8533
Adresse : Université Paris Ouest Nanterre La Défense - Bât T., bureau 218
 - 200 avenue de la République
 - 92000 Nanterre
Site Web : http://www.idhes.cnrs.fr/
Directeur : Michel Margairaz

Description des travaux conduits pendant / depuis le doctorat :
Directeur/trice de la thèse : Jacques Marseille
Thème de la thèse : Revenir sur la constitution et le développement de l’économie sociale à travers l’émergence de ses pratiques et théories en lien avec l’économie politique et le monde du travail.
Mots-clés résumant la thèse : Économie sociale – Économie politique XIXe – Éducation et formation professionnelle

Soutenance et composition du jury de la soutenance :
- Alain Plessis
- Jacques Marseille
- Christophe Charle
- Philippe Régnier
Date de soutenance : 10/12/2007
Lieu institutionnel : Paris 1

Listes sélectives des travaux issus de la thèse, depuis la thèse :
Sélection de publications :
« Accorder du crédit à ceux qui n’en ont pas : La société du Crédit au Travail de Jean-Pierre Béluze et le développement de la coopération (1863-1868) » in L’intelligence de la pauvreté, Revue des études sociales, n° 164, 2016. (pp. 87-111)
«  Quel sens a l’histoire chez les réformateurs sociaux du premier XIXe ? » in Revue d’études proudhoniennes (REP), 1, 2015, (pp. 37-52)
  « Le « Crédit des Travailleurs » : un aperçu du crédit populaire en France de 1848 à 1914 » in Le Musée social et l’économie sociale d’hier à aujourd’hui. Vie sociale, Nouvelle série, n°7, Paris, Cedias, érès-éditions, septembre 2014. (pp. 13-30)
« L'internationalisation de la question sociale au cours du premier XIXe siècle : De « l'Internationalisme des « utopistes » » à l'Association Internationale des Travailleurs » in Pour en finir avec le socialisme « utopique. Cahiers d’Histoire, n°124, juillet-septembre 2014. (pp. 25-44).
« Des lecteurs de Proudhon sous le second empire : la mémoire ouvrière des bibliothèques des amis de l’instruction » in Proudhon et les identités ouvrières, Paris, Société Proudhon, 2014. (pp. 71-80)

Sélection de communications :
  « Jalons pour une histoire de la formation à l’ESS. D’une solidarité pour l’éducation à l’éducation pour la solidarité », contribution aux XVIIe rencontres du RIUESS à Marrakech, Université Cadi Ayyad et Université de Haute-Alsace, 22-24 mai 2017.
« La formation professionnelle des années 1970 aux années 2000 au regard du syndicalisme enseignant en lycée professionnel », contribution aux JE « Former la main-d’œuvre industrielle en France » organisée par le FRAMESPA, Université de Toulouse, 20 mars 2017.
« Les éditeurs de manuels scolaires à l’épreuve de la massification de l’enseignement : les leçons des faillites au Tribunal de Commerce », contribution pour les JE de l’ANR DEF19 (Dictionnaire des éditeurs français du 19e) sur « les marges et périphéries du monde du livre » organisées par le CHCSC, UVSQ, 23-24 février 2017.
« L’apprentissage de la prévoyance. Image et rôle de la famille dans les Caisses d’épargne françaises (XIXe-XXe) », contribution au colloque sur « L’argent des familles : pratiques et régulations sociales en Occident aux XIXe et XXe siècles », organisé les 16 et 17 juin 2016 à l’Université des Trois-Rivières, Québec, Canada, par le CIEQ (Centre Interuniversitaire d’études québécoises) et la Chaire de recherche en histoire du droit civil au Québec à l’époque contemporaine.
« L’économie sociale et solidaire (ESS) : alternative au capitalisme ou palliatif à la crise de l’Etat-Providence ? », communication pour les JIST 2016, Journées internationales de Sociologie du travail, Athènes, 11-13 mai 2016.

Sélection des éditions d’ouvrages ou de monographies :
Ouvrages :

Jules Lechevalier, pionnier de l’économie sociale (1806-1862) : Des socialismes utopiques aux modèles coopératifs, préface de Pierre Ansart, Paris, L'Harmattan, collection Logiques Historiques, 2009. (510p.)
Proudhon et la Banque du Peuple, Paris, Connaissances et Savoirs, collection Economie, 2010. (237p.)

Chapitres d'ouvrages :
« Entre abolitionnisme et colonialisme : La Guyane au temps d’Ismaÿl Urbain et Jules Lechevalier » in Les Saint-simoniens dans l’Algérie du XIXe siècle. Le combat du Français musulman Ismaÿl Urbain, (sous la direction de Michel Levallois et Philippe Régnier), Paris, Riveneuve éditions, 2016 (pp. 22-38).
« Le réalisme d’un imaginaire social passionné. Fourier et la Réforme industrielle ou Le Phalanstère » in Quand les socialistes inventaient l’avenir 1825-1851, ouvrage sous la direction de Thomas Bouchet, Vincent Bourdeau, Edward Castelton, Ludovic Frobert et François Jarrige, Paris, La Découverte, 2015. (Chapitre 6, pp. 97-103)
« Des origines de la coopération en France et en Grande-Bretagne au XIXe » in Utopies et entreprises. Imaginaires et réalités de la coopération ouvrière en Europe du XIXe au XXIe siècle (sous la dir. d’Alain Mélo), PUFC, 2015, (pp. 63-79)

Activité de recherche actuelle et perspectives :
Domaines de recherche :
- Économie sociale et solidaire (Pratiques et théories, éducation et formation)
- Éducation à la solidarité (éducations populaires, syndicalisme et militantismes)
- Histoire des savoirs (didactique, imprimés et manuels scolaires)

Participation à la recherche en équipe :
- Responsable du séminaire "éduquer à la solidarité en lien avec l'ESS" avec Hervé Defalvard (UPEM), Unité d’Approfondissement et de recherche de Master 2 à l’ESPE-UPEC
- Membre du comité scientifique de l’ADDES (Association pour le Développement de la Documentation en Économie Sociale)
- Membre du C.A. de l’AFHMT (Association Française d’Histoire des Mondes du Travail)
- Membre de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction
- Membre de l’ISCHE (International Standing Conference for the History of Education) et de l'ATRHE (Association Transdisciplinaire pour les Recherches en Histoire de l'Education)