Vous êtes ici : Accueil FRRecherche et InnovationPublications

  • Recherche,

Zonards. Une famille de rue

Publié le 24 septembre 2014 Mis à jour le 8 février 2018
Date(s)

le 17 septembre 2014

Un ouvrage écrit par Tristana Pimor, maître de conférences au département Carrières sociales de l’université Paris-Est Créteil, membre du LIRTES et de l’OUIEP.

Présentation de l'article :
Sur fond d’insécurité sociale, des jeunes à l’allure étrange envahissent les espaces publics des centres-villes. Qui sont-ils ? Des délinquants ? Des drogués ? Des vagabonds ? Des hippies ?

Ils sont nommés « punks à chien » par tout un chacun, défraient la chronique, génèrent autant de peur et de rejet que de compassion, mais surtout imposent une interrogation : pourquoi des jeunes vivent-ils dans la rue ? Pourquoi revêtent-ils une présentation de soi si marginale ?

Cet ouvrage est le fruit de la plongée d’une chercheuse dans un univers qui lui était étranger, son cheminement ethnographique dans la Zone, la communauté des zonards, dans une famille de rue, la Family. Ensemble, la scientifique et ces jeunes ont tenté d’éclairer les trajectoires biographiques zonardes ainsi que leur mode de vie en juxtaposant deux types de savoirs : l’un sociologique, l’autre expérientiel. L’image d’un parcours miséreux type laisse place à quatre façons d’être zonard, quatre rapports à la Zone et à la société conforme. Les zonards ne sont pas tous squatteurs, certains vivent en camion, en appartement. Ils sont adeptes des Free parties, de musique punk, soutiennent des pensées anarchistes, prônent l’anti-consommation, le retour à la forme tribale, à la nature pour certains.

Loin des représentations anomiques d’une jeunesse désœuvrée sans foi, ni loi, ce livre ouvre une fenêtre sensible sur le fonctionnement d’une famille de rue et sur les trajectoires de vie de ses membres, qui jonglent entre rêves, révoltes, solidarité, jouissance, violence, émancipation, fatalité et souffrance.

À propos de l'auteur :
Tristana Pimor est maître de conférences au département Carrières sociales de l’université Paris-Est Créteil, membre du LIRTES et de l’OUIEP. Au cours de sa thèse réalisée au département Sciences de l’éducation de l’université de Bordeaux Segalen, elle décide d’investiguer les thèmes de la déviance, des sous-cultures juvéniles et de leurs traitements sociaux.

Éditeur :
PUF
Collection "Partage du savoir"
Parution : 17 septembre 2014
ISBN : 978-2-13-062829-3