Vous êtes ici : Accueil FRL'ESPÉPrésentationLe mot de la Directrice

Le mot de la Directrice

Brigitte Marin, Professeure des universités

Publié le 3 septembre 2013 Mis à jour le 11 janvier 2018
Brigitte Marin, Directrice de l'ESPE

Brigitte Marin, Directrice de l'ESPE

"Mise en place en 2013, la réforme de la formation des enseignants a graduellement permis de consolider les partenariats de l’ESPÉ, qui a su relever, année après année, les défis propres à cette entreprise ambitieuse, et cela grâce à la mobilisation de tous. Enseignants, enseignants-chercheurs et personnels administratifs ont œuvré de concert à l’avancée de ce projet, en dépit des obstacles qui ont ponctué notre chemin.

Le renouvellement de l’accréditation de l’ESPÉ pour le contrat quadriennal en cours a consacré la juste reconnaissance du travail accompli, en collaboration avec les établissements partenaires – le rectorat, l’UPEC, université intégratrice de l’ESPÉ, l’UPEM, les universités Paris 8 et Paris 13. Les conventions formalisant les accords de partenariat de l’ESPÉ avec le rectorat et les universités de l’académie ont été signées, et le budget de projet validé.

Les instances sont fonctionnelles : conseil de l’ESPÉ, conseil d’orientation scientifique et pédagogique (COSP), et conseil scientifique de la mission recherche assurent la régulation institutionnelle, pédagogique et scientifique de l’école supérieure du professorat et de l’éducation. Des textes de cadrage précisent les modalités d’interaction des équipes pluricatégorielles associant formateurs ESPÉ, enseignants et enseignants chercheurs d’autre composantes et universités, maîtres-formateurs et formateurs académiques. Ces coopérations s’inscrivent dans le cadre de formations ou de recherches collaboratives où les professionnels de l’enseignement unissent leurs compétences et leurs forces à celles des universitaires pour contribuer ensemble à la formation des professeurs de demain. Afin de donner à la formation continue la place qui lui revient dans le processus de formation des enseignants tout au long de la vie, une mission académique « Formation continue Premier degré » a été créée, faisant pendant à la mission « Formation continue Second degré » qui lui préexistait.

La fondation d’une Maison de la recherche et de l’innovation favorise les liens qu’entretiennent recherche, innovation et formation. Auprès des personnels impliqués dans les services de la recherche, de l'innovation et de la formation de formateurs, sont accueillis tous les enseignants concernés par des projets de recherche et d'innovation en éducation.

Entreprise en 2016-2017, la révision de la maquette du Master 1, est appliquée depuis la rentrée 2017 pour la mention Premier degré. Ce travail de révision se poursuit pour la maquette du Master 2 en appui sur les consultations menées auprès des étudiants et des enseignants. Une concertation avec le rectorat vise à rendre opérationnelles pour le second semestre 2017-2018 les commissions mixtes garantes de la cohérence d’une formation à fois universitaire et professionnalisante, réunissant formateurs ESPÉ, professeurs des écoles maîtres-formateurs, conseillers pédagogiques et inspecteurs de l’éducation nationale, autour de moments d’évaluation à vocation formative. Des consultations ont également été engagées auprès des étudiants des parcours du second degré, afin de prendre les dispositions permettant d’améliorer leurs conditions de formation.

La formation des enseignants dans les différentes mentions du Master MEEF et la professionnalisation des étudiants de l’ESPÉ relèvent d’attendus sociétaux, et particulièrement dans notre académie dont la diversité des élèves exige des réponses adaptées aux besoins de tous, face à des enjeux civiques essentiels.

Au quotidien, nos pistes de travail consistent prioritairement à maintenir une formation de qualité pour un public dont les effectifs dépassent cette année 5400 étudiants. Nous avons pour objectif d’ajuster les parcours proposés à la singularité des cursus antérieurs de ces étudiants aux besoins de formation hétérogènes. Enfin, il nous faut poursuivre les efforts accomplis afin de garantir malgré ces effectifs pléthoriques des conditions de travail satisfaisantes en restant à l’écoute des interrogations individuelles.
Ce sont les missions que nous nous donnons pour cette année 2018."


Brigitte Marin
Professeure des Universités
Directrice de l’ESPÉ de l’académie de Créteil